Adresse e-mail Téléphone Facebook Instagram Twitter Première page Dernière page Télécharger Recherche Youtube Xing Date Heure Lieu Connexion LinkedIn Profil Déconnexion WhatsApp Info Contact Pinterest

Poser des sols stratifiés et vinyle

Poser votre sol en 17 étapes – découvrez ici la marche à suivre.

Vidéo explicative

Le projet

Poser du sol stratifié ou vinyle est un projet de bricolage très apprécié dans lequel même les bricoleurs novices peuvent se lancer.

Grâce à nos produits de coupe, de pose et de mesure, la réalisation est désormais encore plus facile, plus rapide et plus sûre.



Sols stratifiés ou en vinyle

Choisissez le sol qui convient

Sol stratifié

Le sol stratifié est généralement beaucoup moins onéreux que le parquet. Il peut également être une solution alternative aux moquettes habituels. Toutefois, il est recommandé de ne pas choisir le modèle le plus économique, dont la robustesse n'est pas toujours suffisante et qui risque de paraître usé très rapidement.

Les sols stratifiés de qualité sont dotés d'une surface résistante et peuvent donc sans problème être posés dans des pièces à fort passage. Les couches de décor présentent une telle qualité et sophistication que même un professionnel a du mal à distinguer l'imitation de la surface en bois véritable.

De plus, grâce à la pose facile et sans colle des systèmes à clipser, un sol stratifié est facile à démonter et peut être sans problème reposé à un autre endroit. Pour de nombreux travaux d'aménagement, l'épaisseur réduite des sols stratifiés (à partir de 7 mm) est un argument décisif.

Sols en vinyle

Les sols en vinyle avec système à clipser sont devenus standard depuis quelques années. Ces sols élastiques sont composés soit entièrement d'un matériau en vinyle robuste et durable, soit d'une couche de vinyle collée sur une plaque support (le plus souvent un panneau de fibres haute densité), comme pour les sols stratifiés.

En règle générale, ces lames sont également flottantes, c'est-à-dire qu'elles ne sont pas collées sur le sol et peuvent sans problème être remplacées en cas de dommages. Le vinyle élastique est non seulement très confortable, mais il présente également de très bonnes propriétés d'isolation acoustique.

En outre, ce matériau flexible imite de manière bluffante, avec des motifs à texture profondes, les surfaces en bois et en pierres (p. ex. carrelages).

Vinyle intégral

Les sols en vinyle intégral existent au format de lames adhésives avec une épaisseur de 2 mm. Ils sont ainsi parfaitement adaptés pour les travaux de rénovation lorsque l'épaisseur du nouveau revêtement est limitée.

Cependant, la surface doit être entièrement plane. Chaque aspérité se dessinera ensuite sur le sol souple.

Contrairement aux carrelages froids, les sols en vinyle intégral sont non seulement beaucoup plus chaleureux, ils sont également plus robustes en cas de chute d'objet.

Les sols en vinyle intégral sont parfaitement adaptés aux pièces humides, telles que les cuisines ou salles de bain, car ce matériau est entièrement résistant à l'eau et ne gonfle pas.

 

Vinyle

Les sols en vinyle dotés d'une couche de support HDF sont généralement disponibles à partir de 6 mm. Ces sols compensent les petites aspérités et peuvent donc être posés sans problème sur des sols existants. Ces sols ne sont généralement pas adaptés à la pose dans des pièces humides car ils risquent de gonfler si de l'eau pénètre au niveau des jointures.

Tous les sols en vinyle courants peuvent être posés sans problème sur un chauffage au sol. Un petit bémol cependant : un sol en vinyle est généralement plus onéreux qu'un sol stratifié. En revanche, le sol en vinyle est plus robuste, extrêmement silencieux et facile d'entretien.

C'est le sol idéal pour les familles avec enfants et animaux de compagnie. Même pour les personnes allergiques, ils constituent une solution à niveau d'émissions et de risques d'allergie faible parfaitement adaptée.

Sols en vinyle

Les sols en vinyle avec système à clipser sont devenus standard depuis quelques années. Ces sols élastiques sont composés soit entièrement d'un matériau en vinyle robuste et durable, soit d'une couche de vinyle collée sur une plaque support (le plus souvent un panneau de fibres haute densité), comme pour les sols stratifiés.

En règle générale, ces lames sont également flottantes, c'est-à-dire qu'elles ne sont pas collées sur le sol et peuvent sans problème être remplacées en cas de dommages. Le vinyle élastique est non seulement très confortable, mais il présente également de très bonnes propriétés d'isolation acoustique.

En outre, ce matériau flexible imite de manière bluffante, avec des motifs à texture profondes, les surfaces en bois et en pierres (p. ex. carrelages).

+ pose accessible

+ facile d'entretien et robuste

+ choix diversifié de décors

+ économique

+ résistant

- pas un produit naturel

- sensible à l'humidité

- bruits de choc relativement élevés

+ pose accessible

+ facile d'entretien et robuste

+  choix diversifié de décors

+ très silencieux

+ chaleur agréable sous les pieds, adapté aux environnements humides

- pas un produit naturel

- un peu plus onéreux que les sols stratifiés

Avant de commencer la pose

Préparatifs, bon à savoir

En règle générale, le sol stratifié est posé flottant sur le sol. En d'autres termes, le revêtement n'est ni collé ni fixé à la surface de pose. Le sol stratifié a besoin d'un espace suffisant par rapport aux murs pour pouvoir se dilater en cas de variations de la température et de l'humidité de l'air. Si cet espace de dilatation n'est pas suffisant, les lames risquent à terme de se soulever.

C'est pourquoi il est important que les lames soient posées avec un espace d'env. 10 mm par rapport au mur. Cet espace est ensuite parfaitement couvert par la plinthe.

Le traitement de la surface de pose joue également un rôle important. Si le sol est posé directement sur la chape, une couche en film PE spécial doit impérativement être posée afin de bloquer l'humidité montant du sol. Pour les bâtiments neufs, il est recommandé de contrôler préalablement l'humidité résiduelle du sol en béton. En cas de différences de niveau supérieures à 3-4 mm sur une longueur d'un mètre, vous devrez égaliser le sol avec un enduit autolissant. Ne jamais poser un sol en bois directement sur de la moquette.


Il existe dans le commerce toute une gamme de produits ayant fait leurs preuves pour la sous-couche. Celle-ci offre non seulement une isolation sonore, mais elle permet aussi d'éliminer les rugosités du sol. La pose d'une sous-couche est indispensable et doit être adaptée au sol. La sous-couche en mousse de 2 mm d’épaisseur par exemple est populaire mais elle ne convient pas pour la pose sur un chauffage au sol.

En fonction du sol, des solutions d'isolation sonore variées sont proposées dans le commerce. Le carton ondulé et la mousse spéciale d'une épaisseur d'env. 2 mm sont les solutions les plus souvent utilisées. Toutefois, une sous-couche écologique en liège granulé ou en feutre peut également être judicieuse. Renseignez-vous dans le commerce et demandez quelles sont les recommandations du fabricant. Ces entreprises offrent souvent une assistance téléphonique qui peut vous fournir un conseil professionnel si nécessaire.

Un grand choix de sols stratifiés avec sous-couche acoustique intégrée est disponible dans le commerce. Dans ce cas, une sous-couche acoustique en mousse ou en feutre est collée au dos des lames.

Vous n'avez ainsi plus besoin de poser une sous-couche. Toutefois, vous n'êtes plus aussi flexible dans vos choix. Il est donc recommandé de choisir au cas par cas et éventuellement de demander conseil à un spécialiste.

La pose d'une isolation acoustique est un vrai jeu d'enfant. Il faut uniquement veiller à ce que les couches déroulées ne se chevauchent pas. C'est pourquoi il est recommandé de fixer la zone de jointure des bandes à l'aide de ruban adhésif. Vous pouvez ainsi être sûr que les couches ne se superposent pas.

Nous recommandons de poser l'isolation acoustique dans le même sens que les lames. L'avantage de cette méthode est qu'il suffit de poser une bande de sous-couche et commencer à poser quelques rangées de lames. Si la sous-couche est posée perpendiculairement aux lames, vous devrez marcher sur l'isolation pour poser chaque nouvelle rangée de lames, ce qui risque de l'endommager.

La pose pas à pas

Poser un sol stratifié ou vinyle en 17 étapes

1. Poser les premières lames

Commencez la pose des lames le long du mur. À l'aide d'une équerre, tracez les parties saillantes ou toutes autres irrégularités du mur sur la lame, puis coupez-la à l'aide d'une scie sauteuse.

Assurez-vous impérativement de prévoir un joint de dilatation de 10 mm entre la lame et le mur.

 

2. Marquer la dernière lame d'une rangée

Posez une lame en orientant la languette contre la languette de la rangée de lames déjà posée. Laissez assez de place pour le joint de dilatation le long du mur.

Placez une équerre sur la lame, alignez-la à l'extrémité de la rangée de lames et marquez le repère de coupe.

3. Ajuster les lames

Placez ensuite la lame dans la presse coupante pour sols stratifiés et alignez le repère de coupe par rapport à la lame de coupe. Abaissez la lame de la presse coupante pour couper la lame. La lame de stratifié est maintenue contre la butée avant de la presse coupante et ne peut donc pas glisser pendant la coupe.

Le bord rectifié de l'outil de coupe protège l'utilisateur de tout risque de blessures, tout en coupant les lames parfaitement et sans effort. La lame de la presse n'a pas besoin d'être aiguisée et est quasiment inusable.

4. Poser la dernière lame d'une rangée

Placez la lame coupée dans la rainure de la rangée et commencez la rangée suivante avec la chute de la lame. Veillez toutefois à ce que le décalage des joints d'une rangée à l'autre soit d'au moins 40 cm.

Si ce n'est pas le cas, raccourcissez la chute de la lame jusqu'à ce que ce décalage soit obtenu.

5. Positionner les rangées de lames avec des cales

Une fois que la première rangée de lames a été posée, placez des cales en bout de la rangée et le long du mur afin de garantir le joint de dilatation. Les cales universelles sont particulièrement pratiques car elles peuvent être assemblées via un rail de guidage.

Un système de rainures permet d'assembler plusieurs cales afin d'obtenir l'épaisseur souhaitée. Une fois qu'elles sont assemblées et réglées, les cales conservent leur position et leur épaisseur. N'oubliez pas de placer deux cales à chaque extrémité.

6. Poser la deuxième rangée de lames

Il existe de nombreux systèmes à clipser. Certaines lames doivent être emboîtées au maillet, d'autres sont d'abord insérées puis enfoncées. Peu importe le système que vous choisissez. Chacun présente des avantages et des inconvénients.

Pour ce système à clipser illustré, la rangée de lames doit être entièrement assemblée avant d'être assemblée et emboîtée sur la rangée précédente.

7. Emboîter la deuxième rangée de lames

Dans une grande pièce, la pose et l'emboîtement d'une rangée complète de lames dans une grande pièce peut s'avérer une opération compliquée. Il est recommandé dans ce cas de travailler en binôme.

En revanche, vous n'avez généralement pas besoin de marteau ou de cale de frappe pour clipser les lames. Cela signifie que vous travaillez silencieusement, sans déranger vos voisins.

8. Tirer pour supprimer les jointures

Avec certains systèmes à clipser, il est nécessaire de procéder à un ajustement à l'aide d'un marteau et d'un tire-lame afin d'obtenir une jointure parfaite entre les lames. Il est recommandé d'utiliser une cale de frappe professionnelle pour ne pas endommager les rainures et languettes délicates : celle-ci transmet la puissance du maillet uniformément sur le bord de la lame et est résistante grâce à une bande protectrice en aluminium.

Il est également possible d'utiliser un tire-lame marteau qui allie les fonctionnalités d'un marteau, d'un tire-lame et d'une cale de frappe dans un outil sûr et ergonomique. La pose d'un sol stratifié sans jointures apparentes, avec force et maîtrise, n'a jamais été aussi facile.

9. Dérouler l'isolation phonique et la fixer

Poser la deuxième bande de la sous-couche une fois la pose terminée sur la première. Pour cela, fixez la jointure à l'aide de ruban adhésif afin d'éviter que les deux couches se superposent. Un ruban adhésif ordinaire est amplement suffisant.<br/>  

Le copieur de contour permet de reproduire et de reporter des coins et contours sur le matériau.

Il est idéal pour adapter exactement la coupe des sols stratifié et les carrelages, autour des tuyaux de chauffage notamment, ou autres obstacles.

10. Une progression rapide

Rapidement, vous aurez un aperçu sur votre nouveau sol de rêve. Vous serez surpris de voir à quel point la pose du revêtement est rapide. Grâce à la motivation de voir ces premiers résultats et les outils de pose malins de wolfcraft, la suite du projet n'est plus qu'une formalité.

11. Raccourcir le chambranle

Le chambranle doit être raccourci de l'épaisseur des lames. Pour cela, prenez la chute d'une lame et placez-la devant le chambranle.

Utilisez une scie à araser dotée d'une poignée coudée et sciez complètement le chambranle en vous repérant grâce à la lame. Si nécessaire, ajustez à l'aide du ciseau à bois.

12. Visser une barre de seuil de niveau

Il existe souvent une légère différence de hauteur au niveau de la porte par rapport à la pièce adjacente, qui correspond approximativement à l'épaisseur du stratifié et de la sous-couche isolante. Une barre de seuil doit être utilisée pour égaliser les niveaux et éviter tout risque de trébucher.

Pour cela, la partie inférieure de la barre est fixée directement sur la chape, puis le revêtement est posé par dessus (en gardant un joint de dilatation de 10 mm). Enfin, vissez la barre de seuil de niveau sur la partie inférieure.

13. Barre de seuil dans les grandes pièces

Des barres de seuils sont indispensables entre deux pièces mais également dans les pièces de plus de 8 m de longueur ou largeur afin de permettre une dilatation.

De nombreux types de profil en métal ou en bois sont disponibles dans le commerce permettant d'accorder la barre de seuil avec le sol posé.

14. Mesurer la dernière rangée de lames

La dernière rangée de lame ne doit pas avoir une largeur inférieure à 5 cm. Une dilatation de 10 mm doit également être respectée ici.

Si vous marquez la dernière rangée à l'aide du copieur parallèle pour sols stratifiés, vous n'avez pas à prendre en compte le joint de dilatation car il est calculé automatiquement par l'outil. De plus, les contours du mur, même complexes, sont parfaitement reportés sur la lame de stratifié.

15. Tirer la dernière rangée de lame pour enlever les éventuels écarts entre les lames

La dernière rangée de lame ne doit pas avoir une largeur inférieure à 5 cm. Une dilatation de 10 mm doit également être respectée ici. Si vous marquez la dernière rangée à l'aide du copieur parallèle pour sols stratifiés, vous n'avez pas à prendre en compte le joint de dilatation car il est calculé automatiquement par l'outil. De plus, les contours du mur, même complexes, sont parfaitement reportés sur la lame de stratifié.

Notre marteau tire-lame permet d'assembler la dernière rangée de lames sans écart. Il est tout simplement placé dans le joint de dilatation et le marteau est tiré énergiquement contre la butée.

La force de ce coup de marteau se transmet uniformément aux lames posées le long du mur, sur toute la largeur de la surface du tire-lame. La rangée est ainsi assemblée sans écart aux lames déjà posées. Le produit est réglable en hauteur et convient pour tous les sols stratifiés à partir de 7 mm d'épaisseur.

16. Mesure de l’onglet des plinthes

Nous vous recommandons de confier cette tâche délicate au nouvel outil de wolfcraft fausse équerre et boîte à onglet. Celle-ci vous permet de mesurer et d'adapter la coupe à tous les formats d'angle de 85° à 180°.

Placez tout simplement la fausse équerre dans le coin de la pièce en positionnant les deux bras contre le mur. Bloquer ensuite les deux bras à l'aide de la vis de réglage.

 

17. Couper les plinthes à onglet – la dernière étape

Avec l'outil fausse équerre et boîte à onglet, vous pouvez laisser la scie à onglet au placard. Une simple scie à lame fine suffit. Pour les plinthes hautes et larges qui exigent des découpes précises et en douceur, nous vous recommandons notre scie japonaise.

Placez les plinthes dans le bras gauche et le bras droit de l'outil fausse équerre et boîte à onglet préalablement réglé. Insérez ensuite la scie à la verticale entre les broches de guidage. Vous pouvez ainsi réaliser des coupes transversales complexes en un tour de main, sans erreurs de coupe.

Notice au format PDF à télécharger

Poser du sol stratifié ou vinyle

La pose pas à pas

pdf 13 MB

Autres projets

Découvrez aussi ces projets.

Pose des portes

Nos outils simplifient tellement la tâche que même des personnes sans expérience, mais motivées, se lancent dans le projet.

Vers le projet

 

Couper du carrelage

Découvrez notre coupe-carrelage innovant qui accompagne amateurs et professionnels dans leurs travaux.

Vers le projet

 

Rénover un escalier

Économisez plusieurs milliers d'euros en rénovant vous-même votre vieil escalier en bois. Notre gabarit pour marches d'escalier fournit des résultats parfaits.

Vers le projet